Insécurité alimentaire

L’impact du coronavirus sur les enfants au Canada

De nouveaux besoins
Les fermetures d’entreprises provoquées par la pandémie ayant engendré une hausse du chômage et de la pauvreté, l’insécurité alimentaire touche un nombre croissant de personnes. Au Canada, les expertes et experts croient que le phénomène pourrait doubler avant la fin de l’année2.

Quel est l’impact réel de la COVID-19 sur les enfants?

Partout dans le monde, la pandémie entraînera de graves conséquences sur les enfants. Les expertes et experts nous mettent en garde des dangers qui peuvent affecté leur santé mentale et physique, alors que la hausse de l’insécurité alimentaire les touche également6.

Du bouleversement de leur quotidien à la restriction de l’accès aux écoles, ce sont les enfants les plus vulnérables qui souffriront le plus de la crise, dans toutes les facettes de leur vie. En effet, c’est à l’école qu’ils recevaient des services essentiels (comme les programmes alimentaires) et que les jeunes victimes de violence familiale trouvent refuge7. Les enfants autochtones, qui vivent dans des communautés rurales et éloignées, sont aussi particulièrement vulnérables en raison du surpeuplement des logements, du manque d’eau potable et de l’accès limité aux hôpitaux8.

Quelles seront les répercussions sur l’insécurité alimentaire au Canada?

Pour mieux évaluer les besoins en programmes d’alimentation scolaire, le Club des petits déjeuners a élaboré divers scénarios. Nous y estimons la hausse du nombre d’enfants susceptibles d’aller à l’école le ventre vide.

Les indicateurs les plus récents rendent compte d’une hausse de 80 % des cas d’insécurité alimentaire au pays, ce qui signifie concrètement que plus de 2 millions d’élèves – plus d’un enfant sur trois – sont susceptibles de souffrir de la faim chaque jour.

Sur la base de notre expérience en matière de nutrition des élèves et de la rétroaction donnée par notre réseau national (écoles, conseils et centres de services scolaires, partenaires régionaux et provinciaux), nous prévoyons que cet enjeu aura une incidence sur le nombre d’enfants et de jeunes qui fréquentent les programmes d’alimentation scolaire. L’impact se fera certainement sentir au cours de la prochaine année scolaire sur la demande en programmes de repas à l’école comme ceux que soutient le Club des petits déjeuners.

 

Ces scénarios soulignent un fait important :
l’insécurité alimentaire est un problème majeur au Canada.
Ensemble, nous devons fournir à la jeune génération un accès à une alimentation saine pour assurer leur réussite.

Ce que nous faisons

En collaboration avec les milieux scolaires et des centaines d’organismes communautaires, le Club fait parti d’un filet social qui soutien des milliers de familles dans les périodes difficiles, comme cette pandémie

Ajustement temporaire des activités

Ajustement temporaire des activités

Le Club a adapté ses activités afin de fournir aliments, financement et services de livraison à des écoles et organismes communautaires de tout le pays. Grâce à une générosité tous azimuts du milieu des affaires, de fondations et du grand public, nous avons mis en place un fonds d’urgence qui nous a permis d’offrir des allocations et d’aider les familles et les élèves. La portée de nos interventions, permettant de rejoindre 250 000 élèves chaque jour, est passée, en seulement trois mois, à 626 000 jeunes.

Soutien gouvernementale

Nous avons poursuivi nos efforts de sensibilisation et de collaboration auprès de différents ministères pour faire connaître l’ampleur de la problématique d’insécurité alimentaire et son impact sur l’apprentissage et la réussite scolaire de millions d’enfants. Les gouvernements, tant fédéral que provinciaux, ont investi des fonds pour soutenir des initiatives d’alimentation communautaire qui profitent aux familles vulnérables.

Soutien gouvernementale

Le travail est loin d’être terminé

Au cours des prochains mois, nous continuerons d’outiller et de soutenir des centaines de communautés offrant des programmes de repas en milieu scolaire. Comme manger sainement constitue un important facteur du bien-être et de la santé des enfants, nous favoriserons leurs apprentissages et leur épanouissement en leur fournissant une alimentation adéquate.