Nourrir les enfants et les familles en temps de COVID-19

Cette semaine, nous vous présentons une entrevue avec Mary D’Alton, responsable du développement stratégique chez Nutrition for Learning, un organisme bénéficiaire de notre allocation spéciale. Regard sur des héros d’ici en pleine pandémie.

Bonjour Mary, merci pour cette entrevue! Avez-vous des exemples de héros et héroïnes (livreurs ou livreuses, bénévoles, etc.) qui participent à votre initiative?

J’en ai de multiples en tête! Il y a d’abord les membres du conseil d’administration, dont la première préoccupation est de continuer à fournir des collations nutritives aux enfants; puis il y a notre coordonnatrice des bénévoles, qui veille à ce qu’on ait suffisamment de bras pour que l’initiative soit un succès. Il y a évidemment les bénévoles, des personnes qui répondent à l’appel parce qu’elles savent que le service que nous offrons est essentiel – ce sont en quelque sorte des travailleuses et travailleurs de première ligne. Il y a enfin nos livreurs (et en particulier Neil), qui s’occupent des ramassages, du chargement des camions, des trajets à planifier et des nombreuses livraisons dans toute la ville, tout en veillant à la sécurité des bénévoles et des familles! Ils travaillent sans relâche jusqu’à tard dans la nuit, sans jamais perdre le sourire. Neil adore son travail et se dévoue entièrement pour combler les besoins des gens.

Quel impact ont les dons alimentaires sur les familles de votre collectivité pendant la crise actuelle?

Si j’en crois l’expression sur les visages des parents comme des enfants, l’impact du programme Nutrition for Learning est énorme. Quand on sort une boîte du camion, le soulagement des parents est manifeste. Ils savent que leurs enfants recevront des collations de même qualité nutritionnelle qu’à l’école, mais aussi que les produits supplémentaires que nous offrons réduiront un peu la pression financière qui les accable. Et les jeunes enfants sont tellement excités de découvrir ce qu’il y a dans leur boîte à lunch!

Avez-vous observé une augmentation du nombre de familles et d’enfants qui ont recours à l’aide alimentaire?

Absolument. Il y a une hausse des demandes. Étant donné que de plus en plus de parents ont de la difficulté à joindre les deux bouts, tout ce que nous pouvons ajouter dans les boîtes permet d’alléger la facture d’épicerie des familles. La générosité des entreprises qui appuient Nutrition for Learning me souffle. Notre programme a bénéficié de nouveaux dons alimentaires exceptionnels. Travailler de concert avec Banques alimentaires du Canada nous a également permis d’ajouter d’excellents produits de base, comme des ensembles pour salade et du gruau.

Aimeriez-vous nous parler d’une personne qui travaille fort avec vous sur le terrain, comme bénévole ou autrement?

Oui, il y a la directrice de l’école Central de Cambridge. Elle est à nos côtés tous les jeudis depuis le début du programme. Elle prend le temps de saluer chaque élève, et chaque parent. Elle s’assure que tout le monde va bien. Elle est continuellement en contact avec les parents de son école et a permis de faire croître le nombre de familles jointes par notre initiative chaque semaine. Jeudi dernier, il y avait probablement 25 familles qui faisaient la queue quand nous sommes arrivés.

Toutes les personnes qui participent à Nutrition for Learning sont des héros et des héroïnes pour notre collectivité. À travers cette pandémie, je côtoie des femmes et des hommes optimistes, inspirants, qui travaillent pour notre organisme comme salariés ou bénévoles.

Mais si je dois choisir une seule personne, ce serait Neil, car je passe beaucoup de temps avec lui… Neil est un véritable modèle de patience et d’optimisme. Il fait en sorte de valoriser nos bénévoles. Sa passion pour son travail est perceptible dans le sourire qu’il affiche chaque matin.

Au fil des semaines, les besoins augmentent. Je remarque dans certains endroits que les familles sortent davantage pour demander de l’aide et utilisent plus nos services qu’il y a quatre semaines.

Certaines personnes viennent chercher des aliments pour d’autres ménages afin d’éviter à des proches de sortir de la maison.

Avez-vous une anecdote du terrain, un moment drôle ou heureux à nous raconter?

Mercredi (le 15 avril), nous sommes allés à l’école St. Andrew’s de Cambridge. Parmi les aliments donnés ce jour-là, il y avait des Pattes d’ours. Neil a ouvert une boîte et en a trouvé à saveur de bananes. Quand il a demandé à une mère si son enfant les voulait, elle s’est mise à sauter de joie en disant à sa fille : « On adore les bananes! C’est notre saveur favorite! » C’était tellement comique de les voir toutes deux aussi excitées par des Pattes d’ours aux bananes. Neil leur en a donné une boîte supplémentaire et elle n’arrêtait plus de nous remercier!

Les bénévoles avec lesquels je travaille sont incroyables. Qu’importe la météo ou le nombre de familles. Tout le monde est tellement souriant. En fait, plus nous servons de familles, plus les sourires des bénévoles sont radieux. L’accueil des parents se fait dans le respect et les familles sont vraiment reconnaissantes que Nutrition for Learning est toujours là malgré la fermeture des écoles.

Beaucoup nous ont dit que notre présence apporte plus que de l’aide alimentaire. Pour certaines familles, c’est une sortie à l’extérieur, l’occasion de voir des visages souriants, d’ensoleiller le quotidien.

Cet après-midi, je suis sortie pour faire des courses. En arrivant à l’épicerie, une dame que je n’avais jamais rencontrée m’a demandé si je travaillais pour Nutrition for Learning. (Je pense qu’elle m’a vue descendre de ma Jeep ornée d’aimants de notre organisme.) Je lui ai dit que j’y étais bénévole. Elle était tellement reconnaissante pour ce que nous faisons. Sur un ton rempli de sincérité, elle m’a remerciée plusieurs fois et m’a enjointe à demeurer prudente. Ce qui rend mon travail aussi gratifiant, c’est ça! C’est de savoir à quel point la collectivité apprécie le service que nous fournissons aux personnes dans le besoin, et elle l’apprécie plus que jamais en ce moment.

À travers son fonds d’urgence « COVID-19 », le Club des petits déjeuners collabore avec des organismes communautaires partout au pays pour s’assurer que les enfants ont accès à une alimentation essentielle pendant la crise. Continuez de nous lire : d’autres nouvelles de nos #HérosDIci sont à venir!

Vous voulez vous aussi contribuer?

JE VEUX FAIRE UN DON

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Partie de notre histoire