Différent mais toujours pareil!

L’annonce de la réouverture des écoles après des mois de fermeture a sans aucun doute provoqué de l’anxiété chez le personnel scolaire, les parents et les élèves. L’inconnu peut en effet être déroutant. Les responsables des programmes de petits déjeuners dans les écoles ont dû agir rapidement pour s’assurer que les élèves reçoivent toujours la nourriture dont ils ont besoin pour réussir. Bedford Road Collegiate de Saskatoon (SK), explique le succès de son modèle de programme actuel qui repose sur la flexibilité en cette période d’incertitude.

L’année dernière, le programme a été mis en place dans une zone très fréquentée près de l’entrée principale de l’école. Les élèves prenaient leur petit déjeuner à la station désignée et se rendaient ensuite en classe. Ce modèle a toutefois posé quelques problèmes cette année, puisque l’école a adopté un modèle basé sur les cohortes d’élèves. Chaque cohorte doit utiliser une porte différente pour entrer et sortir de l’école, de sorte qu’il est impossible de prendre le petit déjeuner dans un seul espace centralisé. Les élèves et les bénévoles supplémentaires ne sont pas autorisés à servir de la nourriture, ce qui représente un défi supplémentaire Enfin, ils ne peuvent pas servir la nourriture comme avant et doivent se limiter à plus d’aliments de type « portion individuelle ».

La solution pour l’école a été de commencer à préparer des sacs individuels et de les placer à chacune des cinq portes par laquelle passent les cohortes. Les enseignants déjà affectés à la surveillance des accueillent les élèves chaque matin et donnent un sac à ceux qui le désirent. L’école n’étant pas en mesure d’exploiter sa cafétéria, les employés qui y travaillent normalement aident à préparer les sacs de petits déjeuners. Ils servent davantage d’aliments individuels comme du yogourt, du fromage, du lait, des fruits, des céréales et même des muffins et des biscuits santé faits maison pour un petit déjeuner sain. L’une de leurs préoccupations lors de la reprise du programme en septembre était de ne pas savoir combien de sacs préparer chaque matin, mais il semble que le nombre d’élèves accédant au programme n’ait pas trop changé jusqu’à maintenant.

L’équipe fait les choses de cette façon depuis maintenant plusieurs semaines, elle a pris un bon rythme et la distribution se passe comme sur des roulettes !

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Partie de notre histoire