Le Club des petits déjeuners applaudit les mesures prises par le gouvernement fédéral pour lutter contre l’insécurité alimentaire, telles qu’annoncées dans le budget 2021. La pandémie de COVID-19 a exacerbé l’insécurité économique et alimentaire des familles et a frappé le plus durement les plus vulnérables. Les annonces d’aujourd’hui permettront de prendre des mesures importantes pour soutenir les familles canadiennes. 

Les intervenants nationaux et communautaires en matière de nutrition scolaire demandent depuis longtemps au gouvernement fédéral d’établir un Programme national d’alimentation scolaire afin de donner accès à des aliments sains à tous les élèves et à leurs familles pour les aider à s’épanouir. Nous savons qu’une demeilleures façons de soutenir ces enfants et leurs familles est de mettre en place un programme national qui fournit des repas nutritifs aux enfants, et qui est accessible aux enfants dans les écoles d’un bout à l’autre du pays. Nous exhortons le gouvernement fédéral à respecter l’engagement pris dans le budget 2019 et de travailler avec les gouvernements provinciaux et territoriaux pour établir un Programme national d’alimentation scolaire. La nécessité d’un tel programme est plus grande que jamais, car la pandémie de COVID-19 accroît les besoins des enfants et des familles et perturbe la scolarité en 2020 et 2021.  

Un Programme national d’alimentation scolaire permettra d’atténuer l’insécurité alimentaire des enfants et des familles, alors que nous nous efforçons de faire en sorte qu’aucun enfant ne soit laissé pour compte et de sortir les enfants de la pauvreté – un objectif qui est devenu encore plus crucial à la lumière de la pandémie de COVID-19 qui exacerbe l’insécurité économique et frappe le plus durement les plus vulnérables. Il est particulièrement important d’établir rapidement un tel programme, alors que les élèves et les enseignants se préparent à retourner en classe pour l’année scolaire 2021. Un Programme national d’alimentation scolaire est un élément essentiel d’un retour à l’école sûr, inclusif et résilient pour préparer nos enfants à la réussite.  

« Nous remercions le gouvernement fédéral d’avoir pris des mesures importantes pour lutter contre l’insécurité alimentaire. Nous sommes impatients de continuer à travailler avec le gouvernement fédéral, les partenaires provinciaux et territoriaux et les intervenants communautaires pour mettre en œuvre le Programme national d’alimentation scolaire le plus tôt possible. », souligne Daniel Germain, président-fondateur du Club des petits déjeuners.