Introduire des nouveautés santé

(Photo : Alexander Mils sur Unsplash)

Des conseils de nos spécialistes sur le terrain à l’école Deninu dans les Territoires du Nord-Ouest.

Nous entendons régulièrement dire que les responsables de programmes souhaitent mettre au menu de nouveaux aliments plus sains, mais hésitent par crainte que les élèves les boudent. Effectivement, les jeunes se montrent parfois résistants devant de nouveaux aliments. Cela dit, cet obstacle n’est pas insurmontable, comme l’a démontré cette année un club qui a relevé le défi. Son secret? Les aliments sains peuvent être délicieux!

Découvrez avec nous le programme de l’école Deninu à Fort Resolution, dans les Territoires du Nord-Ouest. Ici, un bénévole inspiré voulait montrer aux élèves que les repas faits maison, à partir d’aliments non transformés et peu sucrés, peuvent avoir tout aussi bon (et même meilleur) goût que les produits transformés, trop salés et sucrés. Frittatas, granola maison et autres produits de boulangerie faits de blé entier, quartiers de pommes de terre au four, crudités accompagnées de trempette maison et crêpes à base de purée de légumes surgelés ont notamment été mis au menu. L’école le reconnaît : au début, les élèves trouvaient que ça goûtait drôle et que ça manquait de sucre! Mais leurs papilles semblent s’être habituées en peu de temps et, l’influence des « grands » et des pairs se faisant sentir, les enfants ont rapidement commencé à se délecter. Croyez-le ou non, les crudités et trempettes maison font maintenant partie des grands favoris au club de l’école Deninu!

À ce stade, vous espérez sûrement obtenir des conseils pour répéter l’expérience dans vos programmes. Continuez à lire! Nous avons demandé à l’école Deninu de nous aider parce que ce sont vraiment des pros dans ce domaine.

  1. Coupez les nouveaux aliments en morceaux plus petits et offrez des portions réduites pour permettre aux élèves de goûter. Présentés dans un format idéal pour les petites mains, les aliments sont moins intimidants. Une belle façon de réduire le gaspillage!
  2. Faites preuve de créativité avec les noms! Pour introduire le pain doré (en anglais French toast, soit « pain français ») préparé avec du pain de blé entier, le club de l’école Deninu s’est amusé à renommer le plat « pain québécois », ce qui a intrigué les élèves.
  3. Réduisez les fruits et légumes en purée et ajoutez-les à vos nombreuses préparations : pain, pâtisseries, crêpes, smoothies, etc. Les produits frais sont difficiles d’accès? Utilisez des produits surgelés comme deuxième choix, ou en conserve (dans l’eau, et non dans le sirop) comme dernière option.
  4. Acceptez que les jérémiades se fassent entendre au début! Certains élèves se montreront capricieux et vous demanderont de retourner à vos anciennes habitudes. L’école Deninu conseille : « Montrez-vous inébranlable et suivez votre plan. » Courage!
  5. Soyez flexible. « Il arrive que l’école offre du sirop d’érable, mais les bénévoles remarquent que les élèves en utilisent moins qu’avant. »

Nous espérons que cette histoire sera source d’inspiration et vous encouragera à mettre au menu des aliments plus nutritifs et variés. Comme vous le savez, les aliments nutritifs aident les élèves à se concentrer en classe pour mieux réussi. En leur montrant à bien manger et en leur présentant des options plus saines, vous favorisez leur santé pour les années à venir.

Comme toujours, n’hésitez pas à contacter votre coordinatrice ou coordinateur si vous avez besoin de conseils!

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Partie de notre histoire