Votre club en cinq questions – École primaire Pigiurvik de Salluit

Children's hands

 

Découvrez le club de l’École primaire Pigiurvik. Situé dans la ville de Salluit, ce programme de déjeuners est la preuve qu’une bonne organisation et l’implication de tous peuvent faire la différence!

 

Mary Kennard, enseignante à l’école primaire Pigiurvik

 

Quelle est la principale chose que les gens doivent savoir au sujet de votre programme?

Que le programme est nécessaire et apprécié dans la communauté. Grâce au Club des petits déjeuners, divers aliments – assez variés pour plaire à tous – peuvent être distribués aux jeunes qui en veulent; ainsi, personne n’hésite à prendre des céréales, du lait, des rôties ou des fruits, et même à en redemander.

 

Quelle est la plus grande fierté du programme?

Je suis fière que les membres du corps enseignant et de la direction reconnaissent l’importance du club pour les élèves de l’école. Lorsqu’ils ont l’estomac plein, les élèves sont disposés à apprendre et deviennent alors des participants actifs.

Je suis aussi fière du fait que ce ne sont pas uniquement les enseignants et enseignantes qui participent au programme. Lorsque nous recevons une grosse commande, tout le monde se retrousse les manches pour donner un coup de main, que ce soit pour décharger la livraison, faire le tri, mettre les aliments sur les tablettes ou défaire les boîtes vides!

 

De quel aliment votre programme ne pourrait-il pas se passer?

Ce serait probablement les barres de céréales Oatbox aux bleuets. Les enfants les adorent! Elles s’envolent comme des petits pains chauds!

 

Si vous pouviez inviter une célébrité à déjeuner dans votre école, qui inviteriez-vous et pourquoi?

J’inviterais notre gouverneure générale, Mary Simon. Mais les enfants préféreraient probablement inviter un groupe de musique. Peut-être les Jerry Cans!

 

Du côté des petits déjeuners spéciaux, quels sont les coups de cœur des enfants?

Avant, nous faisions des crêpes. Malheureusement, c’était avant la COVID-19, et il y a longtemps que nous n’avons pas organisé un petit déjeuner spécial.  Certains élèves mesuraient et mélangeaient les ingrédients pendant que d’autres faisaient cuire les crêpes. D’autres encore comptaient le nombre de convives et mettaient la table. Une fois les crêpes prêtes, nous les mangions tout en nous délectant de fruits et de lait. Ensuite, tout le monde desservait la table, puis lavait et essuyait la vaisselle. C’était très amusant, à la fois pour les enseignants et les élèves – quoique bruyant et un peu chaotique, mais tout de même plaisant. Parfois, deux classes cuisinaient ensemble pour doubler le plaisir!

 

Un merci spécial à Mary Kennard, enseignante à l’école primaire Pigiurvik de Salluit, dans le Nord-du-Québec.