Des idées de clubs adaptés pendant la pandémie

Depuis le début de l’année scolaire, nous avons eu l’occasion d’échanger des idées, de mettre en commun des ressources et de discuter des défis avec plusieurs écoles grâce à des courriels, à des appels et à des webinaires. Nous savons que la rentrée scolaire a été incertaine et a comporté de nombreux changements influencés par la COVID-19. Nous avons fait de notre mieux pour vous fournir le plus de soutien et de ressources possible afin que vous puissiez tous offrir un petit déjeuner nutritif aux élèves tout en faisant face aux changements et aux défis. Si vous ne l’avez pas encore fait, nous vous encourageons à consulter ces ressources présentées le mois dernier : Aliments individuels recommandés, Modèle menu adapté et Trousse d’informations programme adapté COVID-19 (denrées livrées QC / soutien financier).

Voici des idées créatives présentées par quelques écoles qui ont participé à des webinaires du Club. Bien qu’elles ne couvrent pas tous les aspects de la programmation des clubs, ces journées montrent que, malgré les difficultés rencontrées, beaucoup d’entre vous ont trouvé des moyens originaux de passer à travers cette période tout en offrant un petit déjeuner nutritif aux élèves chaque matin ! Si vous avez expérimenté d’autres idées, nous serions ravis de les connaître – n’hésitez pas à les communiquer à votre personne-ressource du Club, et merci aux personnes qui nous ont fait part des idées ci-dessous.

Menus précommandés

Lorsque c’est possible, certaines écoles peuvent utiliser un menu à commander à l’avance pour les bacs de leurs classes : les enseignants/élèves connaissent le menu hebdomadaire et la classe passe sa commande à l’avance. La classe indique simplement ce qu’elle souhaite sur le menu avec le bac (x boîtes de céréales pour le vendredi) et les bacs qui leur sont destinés sont remplis en fonction des commandes retournées avec les bacs.

Distributeurs automatiques

Si certaines écoles ne sont plus autorisées à utiliser les distributeurs automatiques, d’autres envisagent de le faire pour proposer des articles préemballés sains en plaçant des postes de désinfection à proximité, et utilisent les fonds disponibles pour approvisionner les machines afin que les élèves puissent choisir des aliments santé gratuitement.

Des idées de menus adaptés

Une commission scolaire qui ne pouvait servir des fruits frais a envisagé de passer commande auprès d’un distributeur comme Sysco (tranches de pommes préemballées et coupes de fruits scellés individuellement). *Nous recommandons les coupes contenant des fruits conservés dans l’eau plutôt que dans le sirop, car ils contiennent beaucoup moins de sucre ajouté.

Une épicerie livre du fromage tranché et des légumes coupés en morceaux. Des berlingots de lait sont aussi livrés.

Congeler du yogourt avec des bâtons permet d’éviter d’utiliser des cuillères.

Plutôt que d’acheter du fromage style « ficello », une école achète des blocs de fromage pré coupés, coupe les tranches en deux et les servent avec des craquelins de blé entier.

Une école pouvant faire de la préparation s’est procuré un coupe-fromage. Elle fait ses propres bâtonnets à partir de gros blocs de fromage et les ajoute aux sacs individuels. De belles économies !

Voici quelques points saillants, questions et réponses, des écoles partout au pays :

Q : Comment comptez-vous servir le petit déjeuner avec les changements dus à la COVID-19 ?

  • L’aide au club fait partie des responsabilités de l’équipe-école. Ils préparent des aliments frais et aident à nettoyer à la fin de la journée. Les enseignants vont chercher les bacs préparés pour leur classe tous les matins. Ce sont eux qui manipulent les aliments de manière sécuritaire.
  • Une seule personne dans la cuisine sert les enfants comme au comptoir d’un restaurant, selon un parcours guidé – un seul élève à la fois entre et sort. Toute la nourriture est pré préparée. Les élèves suivent le chemin fléché, choisissent leur nourriture et sortent.
  • Nous préparons les burritos à l’avance, puis nous les congelons, et lorsque nous les sortons pour les servir au petit déjeuner, nous les réchauffons au micro-ondes ou dans le réchaud.

 
Q : Il m’est impossible de distribuer la nourriture à 18 classes, j’ai besoin d’idées…

  • C’est pour cela que je donne la nourriture aux professeurs, il n’y a tout simplement pas assez de temps pour qu’une personne puisse la distribuer à toutes les classes.
  • J’apporte mon chariot de nourriture dans chaque classe afin de m’assurer que tout le monde reçoit ce dont il a besoin.

 
Q : Sommes-nous autorisés à faire appel à des organisations comme les Chevaliers de Colomb pour demander des fonds supplémentaires ?

  • Solution proposée par une coordonnatrice du Club : Certainement ! Le Club encourage toujours les écoles à trouver d’autres sources de soutien afin d’assurer la pérennité de son programme de petits déjeuners. Les organismes locaux font partie de la solution (Club Rotary et Club Lions, entre autres).
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Partie de notre histoire